Catégories
Actualité

Tabac Belgique : les prix vont augmenter

Alors que le prix du tabac ne cesse d’augmenter en France depuis des années et que certains paquets viennent de passer la barre des 10 euros ce 1er novembre, la Belgique s’apprête à suivre la même tendance.

Alors que le ministère belge des finances a présenté une série de mesures fiscales validées par le gouvernement, y figure l’augmentation des prix sur les produits du tabac pour 2021, avec « une augmentation supplémentaire prévue pour les années 2022, 2023 et 2024 » qui s’inscrit « dans le cadre de la politique active du gouvernement visant à rendre la consommation de tabac moins attractive ».

Actuellement vendu 6.80€, le prix du paquet de 20 cigarettes en Belgique devrait atteindre 7.50€ en moyenne l’année prochaine. Cela reste toutefois moins cher qu’en France et les frontaliers pourront encore profiter des prix attractifs du tabac chez notre voisin Européen.

Au 1er novembre 2020, le prix du tabac en France a encore augmenté de 50 centimes. Une hausse qui a fait passer pratiquement le paquet de 20 cigarettes de toutes marques à 10 euros ou plus, certains atteignant désormais même 10.50€. Lors des trois dernières années, le prix des paquets a ainsi augmenté de 3€ environ. Peut-être l’occasion pour vous de songer à arrêter de fumer ?

Catégories
Actualité

Confinement : 1/4 des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac

Tandis que les Français et Françaises ont été invités à se reconfiner par les pouvoirs publics à partir du 30 octobre jusqu’au 1er décembre minimum, les conséquences de cette solitude sur leur consommation de cigarettes ne semble pas neutre pour une grande partie d’entre eux.

Alors que le Mois Sans Tabac a débuté début novembre et que certains avaient planifié d’arrêter de fumer au moins durant cette période, la crise sanitaire liée au Covid-19 aura peut-être eu raison de leur volonté. En effet, en entrant dans une période de confinement et de solitude, le recours à la cigarette peut apparaître comme un échappatoire, et non comme le moment idéal pour tout stopper.

D’ailleurs, les fumeurs ont eu tendance à augmenter leur consommation de tabac lors de la période de confinement : « Un quart des fumeurs quotidiens a augmenté sa consommation de tabac pendant le confinement, d’après une étude de Santé Publique France, soit cinq cigarettes par jour en plus » indique ainsi Shona Barbette, coordinatrice du Mois sans tabac en Nouvelle-Aquitaine, lors que l’émission la matinale sur TV7.

Limités à une sortie d’une heure maximum pour les loisirs sportifs, il apparaît clairement que le confinement n’est pas forcément la période idéale pour arrêter de fumer : compenser par le sport n’est toutefois pas le seul moyen d’arrêter la cigarette, et nous vous invitons à consulter notre rubriqué dédiée sur ce site pour trouver une première aide à votre démarche.

Catégories
Actualité

Mois Sans Tabac : coup d’envoi pour novembre 2020

En ce mois de Novembre 2020, Santé publique France, en partenariat avec le Ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance Maladie, lance la 5ème édition de #MoisSansTabac.

Mois Sans Tabac : c’est quoi ?

Avec plus de 784 000 inscriptions lors des éditions précédentes, cette opération est une réussite et donc logiquement reconduite. Devenue incontournable, « Mois Sans Tabac » accompagne toutes les personnes ayant la volonté d’arrêter de fumer. Tout au long du mois de novembre, Santé publique France déploie cette campagne nationale avec de nombreux nouveaux outils, créés pour inciter les fumeurs à faire partie de l’aventure #MoisSansTabac et les accompagner au mieux.

Mois Sans tabac, comment ça marche ?

Ce rendez-vous annuel débute en réalité dès le mois d’octobre pour les fumeurs, invités à s’inscrire via la plateforme dédiée Tabac info service et à se préparer avant de se lancer dans le défi de l’arrêt du tabac. Retrouvez ci-dessous la marche à suivre ou différentes recommandations pour débuter votre programme dans les meilleure conditions et optimiser vos chances de réussite.

  • Commandez gratuitement dès maintenant votre nouveau Kit d’aide à l’arrêt en créant un compte sur Tabac Info service ou auprès d’une pharmacie. Il comprend notamment une brochure de préparation, un agenda de 30 jours avec des conseils pratiques, un disque permettant de calculer les économies réalisées… Ce kit vous propose un programme de 40 jours (10 jours fin octobre pour préparer l’arrêt et 30 jours en novembre pour le maintenir) qui vous accompagne au quotidien et entretient votre motivation.
  • Des tabacologues experts sont à votre écoute au 39 89 (service gratuit + coût de l’appel, du lundi au samedi de 8h à 20h) pour répondre à toutes vos interrogations pendant le sevrage.
  • Une application mobile gratuite vous propose un programme d’e-coaching personnalisé, des conseils de tabacologues, des astuces et des mini-jeux, des vidéos de soutien, un suivi des bénéfices de l’arrêt au quotidien (économies et santé).
  • Vous pouvez rejoindre l’équipe MoisSansTabac de votre région pour bénéficier d’un soutien pour ne pas craquer.
Catégories
Actualité

1er novembre 2020 : le prix du tabac augmente

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs, qui en plus du reconfinement, vont voir le prix du tabac encore augmenter de façon significative.

En effet, à partir de ce dimanche 1er novembre 2020, le prix de certains tabac évolue à la hausse, comme le prévoit un arrêté portant sur les prix de vente au détail des cigarettes, cigarillos, cigares et tabacs à rouler publié au Journal officiel le 9 octobre 2020.

C’est ainsi que la barre symbolique des 10 euros pour un paquet de 20 cigarettes est atteint. Quand certaines marques passent de 9.50€ à 10€, certaines passent de 9.80 à 10.30€, et même de 10 à 10.50€. Un objectif du gouvernement qui rappelle sa démarche sur le site service-public.fr

En 2017, le ministère des Solidarités et de la Santé avait souhaité porter progressivement le prix moyen d’un paquet de cigarettes à 10 € avant la fin 2020 afin de réduire la consommation de tabac. Le prix figure parmi les facteurs dissuasifs de l’entrée dans la consommation du tabac et constitue également une motivation forte pour amener les fumeurs à aller vers le sevrage.

https://www.service-public.fr/

La France n’est d’ailleurs pas la seule à se lancer dans cette course à la hausse puisque la Belgique a également annoncé de telles mesures. Toutefois, c’est bien dans l’hexagone que les prix sont les plus élevés.